La Kundalinî :

 C'est l'énergie qui repose dans le premier chakra, celui que l'on appelle Mûlâdhâra, tel un serpent femelle lové sur elle-même, qui est censé se réveiller puis se dresser progressivement de chakra en chakra dont elle tranche les "boutons" à la manière des noeuds gordiens pour qu'ils s'épanouïssent en fleurs de lotus.