INFORMATION et COMMENTAIRE

sur la RESTAURATION du NIPPON-TO

(Sabre Japonais)

par Mr. Jean-Claude Dusehu



Durant les époques (Antique, Koto 900-1596, Shinto 1596-1800, Shin-Shinto 1800 - 1876) et jusqu`à ce jour se sont succédés plusieurs milliers de forgerons japonais, certains de ces forgerons se sont distingués et ils ont établis leur reputation de "Grands Maîtres" en forgeant des pièces exceptionelles.

Paralellement à la production de lames de sabre, d'autres Maîtres se sont consacrés, à la création de TSUBA, SAYA, SHIRA SAYA, TSUKA, MENUKI, etc...

Nous n'avons pas la prétention, en ces quelques lignes, de vous apporter autre que quelque notions fondementales concernant l'entretien et la resauration de lames japonaises; et, plus particulièrement, nous souhaitons vous sensibiliser au fait que la réstauration est un affaire de spécialiste expérimenté.

Si vous êtes certain par une minimum d'observations de posséder un sabre japonais [YASURIME - marques de lime, forme de NAKAGO, HAMON - ligne de trempe (si apparente) BOSHI - ligne de trempe sur la pointe, etc...] nous essaierons de vous apporter les informations sur ce que vous pouvez faire ou ne pas faire si vous désirez de mettre au propre ou de remonter votre sabre.

Il est important que ces armes et montures qui ont traversé le temps soient remontées correctement et dans la tradition japonaise car l'on voit malheureusement quantité de ces armes très mal restaurées dût à des manques d'informations.


POLISSAGE

Le polissage des lames (KATANA, WAKIZASHI, TANTO, NAGINATA, etc...) demande des années de travail d'études et école. Disons-le tout de suite, cette opération n'est pas à la portée de personnes non qualifiées.

Cette opération comporte des étapes très importante.

Le JI-TOGI et le SHIAGE

1) Le Jl-TOGI est la remise en forme de la lame avec des grains abrasifs très gros, par conséquent, il est très important de connaître les origines de la lame SHlNOGI-haut, SHINOGI-bas, pointe courte, moyenne, grande, etc... d où le Jl-TOGI est très difficile car nous devons maîtriser ces éléments en plus nous passons sur l'enlèvement des MURA, de détordre la lame, de faire attention aux KIZU, certains peuvent partir, d'autres non.

- N'utiliser jamais de meules à grande vitesse, jamais d'acide pour révéler la Trempe, ne jamais toucher au NAKAGO.

2) Le SHlAGE (finition) est une opération aussi très difficile, car elle ne se réalise qu'avec des pierres naturelles ne provenant que du Japon (mais ne connaissons pas d'équivalence en Europe). Cette opération difficile n'est réalisable qu'après plusieurs années de travail c'est par contre cette opération qui fera ressortir toute la beauté du sabre, éviter de toucher à la pointe cet endroit est très fragile, jamais de travail à la lime sur le MUNE, comme n'utiliser jamais de pâte à polir sur le SHlNOGl-Jl nous vous préconisons en fait que le passage sur votre lame, uniquement d'un abrasif très fin, surtout ne pas arrondir les angles, ensuite protéger la avec une huile après nettoyage, 1/3 d'huile de clou de girofle et 2/3 d'huile d'amande douce ou l'idéal, la confier à un professionnel.

Qu'est-ce que vous pouvez faire en ce qui concerne un sabre en mauvaise état en attendant qu'un polisseur qualifié puisse s'en charger de sa restauration?

Comme cité ci-dessus, un léger toilage avec une toile très fine, mais attention, aucun meulage sous peine de détruire le sabre! Considèrez votre sabre comme un tableau et eviter de le toucher, confiez-le à un spécialiste.


SAYA

Le SAYA doit être exécuté avec un bois tendre et léger (tel le Tilleul) au Japon ce bois est du Magniolia.

Les deux planchettes utilisées seront creusées au profil de la lame (ensuite collées avec le la colle de riz). Le HABAKI sera parfaitement ajusté à l'entrée du fourreau, n'oubliez pas le KOIGUCHI qui est en corne.

Qu'est-ce que vous pouvez faire en ce qui concerne un SAYA en mauvaise état en attendant qu'une sayashi qualifié puisse s'en charger de sa restauration?

Un Saya en mauvaise état est difficilment récuperable. Lorsque que le Koï-Guchi est évasé, la laque est détruite ou l'intérieur du fourreau est serieusement dégradé l'utilisation du sabre pour la pratique du Iai est dangereux. En ce qui concerne la fabrique de foureau - faites attention à sa forme dégressive, l'exactitude du Koï-guchi, la position du Kurikata, du Kojiri, du profil interieur. Ne jamais utiliser du papier de verre ou de la toile d'emerie ou d'autres abrasifs (les particules se plantent dans le bois à jamais et elles causeront la rayure de la lame).


TRESSAGE DE LA POIGNEE

Le TRESSAGE, partie très importante.

Il y a plusieurs façons de tresser, mais dans le tressage en losange, il est nécessaire toujours de prévoir des triangles en papier très souple. Ce papier pénétrera le Same et la tresse s'enroulera par dessus ces triangles; de ce fait, le tressage ne pourra pas se déplacer (attention le noeud final se terminera toujours coté OMOTE)

Qu'est-ce que vous pouvez faire en ce qui concerne un tressage en mauvaise état en attendant qu'un sayashi qualifié puisse s'en charger de sa restauration? Un tressage en mauvais état peut dévaluer votre sabre. Pour les pratiquants de Iai le sabre devient dangereux. Confiez votre tressage à un professionnel dés que possible.

MENUKI

Prendre des précautions, car eux aussi peuvent être de grande valeur et même signés Attention à leur position sur le manche.

Qu'est-ce que vous pouvez faire en ce qui concerne un sabre en mauvaise état en attendant qu'une personne qualifié puisse s'en charger de sa restauration?

Ne pas essayer de les restaurer car ce travail est l'affaire d'un spécialiste.

MEKUGI (goupille)

Nous trouvons fréquemment de très mauvais montages de goupille, alors que cet élément est très important surtout pour les pratiquants de IAIDO (sécurité).

Les goupilles que nous trouvons le plus fréquemment sont de montage à goupille cylindrique droite, alors que cette goupille doit toujours être conique de façon à tirer sur le NAKAGO et de ce fait pousser vers la TSUBA, ainsi votre sabre ne prendra jamais de jeu et la pression sera constante sur les SEPPAS et TSUBA, ce qui vous évitera de mettre une troisième SEPPA, (les SEPPA doivent toujours être montées par paires). Les meilleurs MEKUGI sont en corne ou en Bambou pris dans des morceaux de vieux SHINAI.

Qu'est-ce que vous pouvez faire en ce qui concerne un mekugi en mauvaise état en attendant qu'une personne qualifié puisse s'en charger de sa restauration?

Si votre Mekugi n'est pas conforme cela devient un danger car il doit être parfaitement ajusté. Contacter un spécialiste.

FUCHI KASHIRA

Beaucoup de précaution comme la TSUBA et MENUKI.

Qu'est-ce que vous pouvez faire en ce qui concerne un Fuchi-Kashira en mauvaise état en attendant qu'une personne qualifié puisse s'en charger de sa restauration?

Ne pas essayer de les restaurer car ce travail est l'affaire d'un spécialiste.


SHIRA SAYA

Fourreau de conservation pour armes de collection, toujours exécuté en magnolia. n y a plusieurs formes traditionnelles très difficiles à exécuter. Attention au KIRIKATA à sa position et à sa forme, il doit être de belle qualité (en général en corne). Attention au KOJIRI l'ensemble doit être très élégant, d'un géométrie parfaite (courbure, épaisseur dégressive etc...)

Qu'est-ce que vous pouvez faire en ce qui concerne un Shira saya en mauvaise état en attendant qu'un sayashi qualifié puisse s'en charger de sa restauration?

Un beau shira-saya ne doit être retouché que par un saya-shi professionnel car ce travail est très délicat.

TSUBA

Notre conseil: éviter de repatiner ou nettoyer votre TSUBA, confiez la à un professionnel car vous pouvez, sans le savoir, posséder ce que nous vous souhaitons: une pièce de grande valeur.

Qu'est-ce que vous pouvez faire en ce qui concerne un Tsuba en mauvaise état en attendant qu'une personne qualifié puisse s'en charger de sa restauration?

Tout comme les menuki et le fuchi-kashira ne pas essayer de restaurer le Tsuba car ce travail est l'affaire d'un spécialiste.

TSUKA

Sans que cela paraisse, le manche du sabre est une pièce très riche en élément technique. Lorsqu'un manche est terminé l'on s'aperçoit qu'il y a très peu de bois et cela parait très fragile. La résistance d'un manche est surtout dût au SAME car il faut bien comprendre que sur un plan, il est très souple, mais que sur le plan transversal, il est très résistant à la flexion (cas d'un feuille de papier). Il existe trois façons traditionnelles de monter la SAME.

Qu'est-ce que vous pouvez faire en ce qui concerne un Tsuka en mauvaise état en attendant qu'une personne qualifié puisse s'en charger de sa restauration?

Un Tsuka en mauvais état est particulièrement dangereux lors de la pratique du Iai. Même une poignée apparemment en bon état mais dont le bois a mal vieillie ou a affaiblie par les intempéries de son age peut casser et mettre en danger les pratiquants du sabre.


Avec ces quelques lignes, nous pensons vous apporter un minimum d'informations pour les soins à prendre avec vos armes. En conclusion la restauration des sabres japonais est un véritable métier et vous devez faire attention aux conseils des non professionnels.

Retour au Coin des Ecrits

Retour à la page EuroCal

Luc Tamisier.