F.A.Q. de fr.rec.apiculture

Pratiques apicoles



Introduction de reine

J'attend pour la fin de la semaine la livraison de 5 reines fécondées.

J'envisage de remplacer une partie des reines de mes ruches les plus faibles par ces nouvelles (2 ruches).
J'envisage aussi de diviser 3 ruches et d'introduire des nouvelles reines dans la division orpheline.

Comment procéderiez vous pour réussir ces introductions ?

Merci d'avance pour tous vos conseils et expériences.

Pascal Lallement
pascal.lallement@cea.fr
(6 dadants 10c , France, Gard, Vallée du Rhône)

Joël Frey
Qu'elle chance de pouvoir déjà intervenir sur des ruches ! moi qui suis dans l'Est de la France , je dois attendre juin.
Bon , j'ai utilisé plusieurs méthodes. J'en ai adopté une. J'utilise des ruchettes :5-6 cadres,
1 ou 2 gauffres, 1 nourriture, le reste du couvain. J'introduis la reine en prenant soin d'asperger avec un mélange d'eau et d'alcool (schnapps ! ) afin d'enlever les anciennes "odeurs". Il faut déplacer la ruchette de quelques 200-300 m. ,Taux de réussite: 90%
Bonne chance
A+

Bonjour,
J'utilise la méthode de Joel Frey à qq variantes, l'odeur changée peut être de l'essence de lavande, citron, etc...
Ce qui me semble important c'est la race des abeilles qui vont recevoir la nouvelle reine. Introduire une reine Italienne dans une colonie d'abeilles noires c'est très dur moins de 10% de réussites, introduire une reine dans un essaim d'abeilles Italiennes, caucasiennes, caucasites, etc. ... les chances de réussites arrivent à 95 %, la météo intervient aussi, si il fait beau, le taux de réussite augmente.

claude ivert Aix en Provence FRANCE
page apicole
http://perso.wanadoo.fr/cl.ivert

L'introduction d'une reine est délicate et la réussite probable. Il y a plusieurs méthodes,je vais essayer d'étre le plus clair possible:
S'assurer et c'est l'essentiel que la ruche est bien orpheline, meme de reine vierge. Donner aux abeilles le temps de s' habituer à la nouvelle reine,elle devra etre protégée du contact direct ,sans empécher le contact physique (échange des phéromones). L'important est que la nouvelle reine soit acceptée, pour cela,il faut que les abeilles s'habituent à elle,pas de contact direct dans un premier temps mais quand meme un contact permétant l'échange des phéromones,dans ce cas il existe des cagettes d'introductions .La cagette déposée dans la ruche sera à l'endroit ou il y a un trou bouchée par du candi les abeilles en grignotant le candi libéreront la reine.Surtout en l'absence de nectar c'est en nourissant que l'acceptation sera la plus concluente et l'idéal est de le faire pendant la miéllée. Une autre méthode consiste à créer une ruchette composée de 5 cadres 3 de couvains de tous ages et 2 de miel et pollen en rives placée proche de la colonie donneuse ,pour ce faire il faut une colonie forte ,les abeilles agees quitterons la ruchette et les jeunes abeilles accepterons plus facilement la nouvelle reine.
- Une autre méthode plutot éfficace consiste à introduire dans une pochette en papier de dimension 20*15 entre 30et 50 abeilles,les secouer vigoureusement pendant plus de trente secondes , cequi les mettra en situation de bruissement qui est le comportement orphelin, introduire la reine et refermer, déposer le sachet entre deux cadres , en quelques heures les abeilles auront grignoté le sachet et liberé la petite colonie Il y a d'autre méthodes .....
Bon courage et bonne réussite les résultats des intoductions seront les bien venus .

A+ rvf

herve.frances@wanadoo.fr


From: "raphael" <raphael.oberson@com.mcnet.ch>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Introduction d'une reine dans une ruche orpheline
Date: Sun, 2 Aug 1998 22:26:42 +0200

Qui pourrait bien conseiller l'apiculteur débutant ?

J'aimerais réintroduire une reine dans une ruche devenue orpheline par accident lors d'un transfert de ruche.
A quoi faut-il absolument prendre garde pour réussir?
merci par avance de votre conseil et de votre expérience pratique.

--
Raphael.Oberson@com.mcnet.ch

From: nicolas metge <nicolas.metge@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Introduction d'une reine dans une ruche orpheline
Date: Mon, 03 Aug 1998 13:39:26 +0000

Salut,
Tu peux consulter le livre : "Agenda de l'apiculteur" de Liselotte Gettert édité par Ulmer ; tu pourras y lire qu'il arrive qu'une ruche qui a perdu sa reine arrive parfois à s'en trouver une autre toute seule : nourriture de larves d'ouvrière de moins de trois jours avec de la gelée royale pour transformation en larve de Reine. Enfin tout
ça, c'est livresque... je n'ai jamais expérimenté...
Ciao Bonn'

From: "BERGER" <BERGER.Claude@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Introduction d'une reine dans une ruche orpheline
Date: 3 Aug 1998 20:29:31 GMT

il faut que les abeilles s'habitue au parfum de la nouvelle reine C.A.D que la reine ne doit pas tout de suite être dans la ruche il faut qu'elle soit dans une sorte de petite cage ou quelque chose comme ça pour que le abeilles puisse la renifler.
mais il ne faut pas oublier car sinon la reine moeur j'ai une fois fait cette bêtise et ......
bon si tu comprend pas tu me mail
BER.Seb@wanadoo.fr

From: Christophe.Allard@emn.fr (Christophe Allard)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Introduction d'une reine dans une ruche orpheline
Date: Fri, 07 Aug 1998 01:44:42 GMT
Message-ID: <6qdm88$bkq$1@wfn.emn.fr>

Bonjour,
Va voir a l'adresse suivante :
http://www.apiculture.com/fert/introduction_fr.htm
Il y a plusieurs methodes qui sont tres bien decrites.

Christophe

retour au sommaire


Trouver la reine

From: Pierre Meylinere <meylin@hol.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Trouver la reine
Date: Sun, 24 May 1998 22:44:46 +0000

J'ai trouvé sur l'homologue anglophone de notre groupe une contribution de Ron Bennett (beetools@aol.com) sur deux façons de trouver la reine qui ne faisaient pas partie de ma - minuscule - culture apicole.
Les deux partent du principe que la reine, si elle sent les phéromones d'une autre reine va se précipiter vers la source de l'odeur pour essayer de tuer l'intruse.
La première méthode consiste donc à introduire un cadre de couvain d'une autre ruche. Refermer. Retirer le cadre. 10mn après, normalement la reine est dessus.
La seconde consiste à ne pas écraser les reines dont on se débarasse mais à les congeler vivantes. On place ensuite une reine congelée (dans la boîte ad hoc) au dessus des cadres, 10mn après la reine que l'on cherche est en train d'essayer de piquer le glaçon...

Quelqu'un a-t-il déja essayé ?

Pierre


Voici le texte original :

Having a bad back and being somewhat lazy, I don't like to do all of the "work"
involved with siveing for a queen. Two tricks I use require the minimum of effort and are 99% effective in locating a queen, even in a boomer hive.
One method is to take a frame of brood (no bees) from another hive and insert it in the hive you are trying to locate the queen. Wait about ten minutes and
remove the same frame and you'll find her highness running around on this frame looking for another queen (she senses a queen becuase the phermones on the
brood come are not hers) to attack.
The second method (the REAL lazy method) is to take a fresh frozen queen out of the freezer (I don't kill my replaced queen - I stick them in a Benton three-hole ge and freeze'm) and put the frozen queen on a top bar.
Come back in ten minutes and you'll find the "missing" queen stinging the heck out of the formerly frozen queen.

Ron Bennett, Luckiamute Bee
http://members.aol.com/beetools

From: jchristophe.laurent@hol.fr (Laurent J.Ch)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Techniques pour trouver la reine
Date: Sun, 07 Jun 1998 10:26:43 GMT

On Thu, 4 Jun 1998 20:39:11 +0200, "Raphael Oberson"
<Raphael.Oberson@com.mcnet.ch> wrote:

>qui pourrait me donner des recettes tout à fait simples pour trouver la reine dans une ruche.
>C'est bien sûr une question de débutant j'en conviens. merci par avance de partager votre expérience.
>Raphael
>
>
Salut.
Pour ma part, après un léger enfummage , j'enlève le couvre cadre et je dépose une hausse avec deux cadres.Ensuite j 'enfume de nouveau et je tapote légèrement sur le corps de ruche de bas en haut. Normalement la reine se réfugie dans la hausse entre les deux cadres. Il suffit de soulever la hausse, de glisser une grille à reine et.... d' aller se promener pendant cinq minutes. Les accompagnatrices vont redescendre dans le corps de ruche et la reine piégée par la grille va rester dans la hauuse entre les deux cadres, ou dans un coin, avec seulement un petit groupe de nourricières.
Il suffit de prendre la reine avec"un piston à reine "et le tour est joué.
Résultat de la combine 75% de reussite.
Il y a peut être mieux.
A+


retour au sommaire


Marquage des reines

From: bmartin@biocell.fundp.ac.be (Benoit MARTIN)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: marquage des reines
Date: Mon, 25 May 1998 11:43:55 +0200

bonjour à tous,

Pour le marquage des reines, on utilise 5 couleurs différentes (rouge, jaune, vert, bleu et blanc).

Connaissez-vous un truc pour retenir l'ordre des couleurs à utiliser chaque année ?
--
Benoit MARTIN
Email: bmartin@biocell.fundp.ac.be


From: "Pascal Lallement" <pascal.lallement@i.am>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: marquage des reines
Date: Tue, 26 May 1998 10:21:25 +0200

Le premier :

Blanc, Je ReVE Bleu
Blanc Jaune Rouge VErt Bleu


Le second :
Un autre truc plus érotique
B.B. J’en ReVe entendez : Brigitte Bardot J’en rève (Il y’a évidement 30 ans de cela car aujourd’hui ?).
Bleu Blanc Jaune Rouge Vert.

retour au sommaire


Récolte

From: "Pascal Lallement" <pascal.lallement@cea.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: petit conseil
Date: Thu, 2 Jul 1998 16:16:58 +0200


MR HERVE NICOLAS a écrit dans le message
<01bda596$e4199080$180f44c3@herve>...
>Bonjour, je suis un apiculteur débutant, et je voudrais savoir si il vaut mieux récolter le miel qui se trouve actuellement dans mes deux hausses (j'ai deux ruches), ou remettre encore deux hausses et attendre août pour la récolte?


Bonjour,
Avant de pouvoir vous répondre quelques questions :
La période de miellé est-elle terminée chez vous ?
Plus de 90 pour-cent du miel dans vos cadres de hausses sont-t-ils operculés?

Si vous répondez oui à ces 2 questions, il est sûrement envisageable d’ extraire le miel sinon patience. Vous pouvez mettre la deuxième hausse en intercalant une feuille de papier journal dans lequel vous aurez réalisé quelques petits trous entre les deux hausses. Si les abeilles ont besoins d’espace, elles vont supprimer le
papier et remplir la hausse.

(Vallée du Rhône, 15 Dadants 10c, débutant 97 mais je me soigne)

From: bmartin@biocell.fundp.ac.be (Benoit MARTIN)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: petit conseil
Date: Fri, 03 Jul 1998 12:07:17 +0200

Il est préferable de placer la nouvelle hausse entre le corps de ruche et l'ancienne hausse. Dans le cas contraire, les abeilles occuperont tres difficilement la nouvelle hausse, car une hausse remplie de miel est une barrière presque infranchissable pour les abeilles.
--
Benoit MARTIN
(Vallee de la Semois Belgique 17 dadant 12 c)
Email: bmartin@biocell.fundp.ac.be


From: cl.ivert@wanadoo.fr (Claude Ivert)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: petit conseil
Date: Sat, 04 Jul 1998 17:37:50 GMT

Bonjour,
Si vous avez moins de 5 ruches vous pouvez placez la nouvelle hausse entre le corps et la hausse pleine, mais soyez sure qu'un professionnel empile les hausses les unes au-dessus des autres. Imaginez le travail sur le tournesol quand il y a 4 hausses ;-)

claude ivert Aix en Provence FRANCE
page apicole
http://perso.wanadoo.fr/cl.ivert

From: "Jean DUFFET" <DUFFET.JEAN@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: petit conseil
Date: 4 Jul 1998 11:29:54 GMT

Tout dépend si l'on veut sélectionner ses miels.
A mon sens il est préférable d'extraire maintenant et de faire ensuite une seconde récolte. Les miels seront différents. Il est toujours temps de les mélanger ensuite si l'on veut une seule variété.
Cela évitera aussi le risque (important avec les miels de printemps) de cristallisation dans les rayons.

Jean Duffet

From: Sabine THOMANN <gifop2@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Extraction quand?
Date: Fri, 03 Jul 1998 09:31:05 +0200

Salut,

1. Il est bon d'observer dans ton cas, la prédominance florale. Ex: le miel de colza ne pardonne pas un retard trop grand. Il faut compter maxi 1 semaine après la défloraison mais le colza est fini depuis longtemps)

2. Un bon indicateur, comme le dit Pascal Lallement (qui te répond), c'est d'observer l'operculation du cadre (90 % en moyenne semble un bon chiffre pour éviter une fermentation catastrophique). De ce fait, tu peux sortir d'ors et déjà les cadres qui répondent à ce critère. Il n'y a aucun problème pour récolter en plusieurs fois ton miel, et donc de ne pas mettre de hausses supplémentaires. Attention cependant au travail que cela engendre...
Conclusion: Si tes hausses sont pleines actuellement (10 cadres à 90 % au moins), passe à l'extraction. Le mois de juillet et d'août peuvent t'amener de nouveaux parfums dans ton miel, donc des miels de qualités différentes, ce serait dommage de mélanger.

From: Christophe.Allard@emn.fr (Christophe Allard)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: récolte
Date: Sat, 22 Aug 1998 23:42:39 GMT

"BERGER" <BERGER.Claude@wanadoo.fr> ecrit:

>qui as déjà récolter
>nous on a 570 Kg de miel de sapin même plus vers les 600 Kg
>on les as rentrées avant là il était dans les Vosges

Je me suis occupe aujourd'hui des 3 ruches de mon pere...Trop tard. Le miel (tournesol principalement) est cristallise...J'ai reussi a extraire environ 10 kg, les 20 ou 30 restant sont pris en masse...
Quelqu'un a un truc pour le recuperer ? Je pense casser tous les rayons demain et essayer de chauffer tres doucement (30/40 degre).

Christophe

From: "Raymond MERLET" <raymond.merlet@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: récolte
Date: Sun, 23 Aug 1998 17:53:07 +0200

Tu chauffes tes gâteaux et tu laisses refroidir, mais tu auras un miel "industriel" que tu peux donner en nourrissement. Attention à l'excès d'eau. Il doit y avoir d'autres méthodes.

A +

From: "Philippe Denux" <phil.denux@hol.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Couvain bourdonneux
Date: 22 Aug 1998 19:51:21 GMT

Les manger !
Nature c'est très bon : mâcher le rayon comme on peut le faire pour un rayon de miel, ou légèrement fris.
Les insectes sont une source particulièrement intéressantes de protéines.

Voir a ce sujet le livre de Bruno Comby : Délicieux insectes, aux éditions
Jouvence, préface par Albert Jacquard.

Philippe. F 33 Bordeaux


retour au sommaire


Déplacement de ruche
From: philippe <philippe_roubelat@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Petite question
Date: Sun, 05 Jul 1998 22:11:19 +0200

Il y a quelques semaines j'ai acheté deux ruches pleines, que j'ai laissé à coté de la maison le temps de les descendre au rucher, ce que j'ai fait en deux fois.
La deuxième fois, bien que déplacée tard le soir le lendemain, j'ai trouvé un bon nombre d'abeilles a l'endroit de la ruche déplacée. Je n'ai eu aucun mal à entrer mes abeilles dans une ruchette. Je pense que cette petite colonie orpheline est vouée au déclin.
Existe-t-il un solution ?

From: "Vincent Clap" <vclap@web-france.com>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Petite question
Date: Mon, 6 Jul 1998 22:15:16 +0200

Si la quantité d'abeilles justifie l'opération, tu peux les stocker 48h en cave avant de les rassembler sur le même rucher. Sur un rucher éloigné, tu peux rassembler de suite.

retour au sommaire

Ruche bourdonneuse


From: "Pascal Lallement" <pascal.lallement@cea.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Ruche bourdonneuse
Date: Tue, 14 Jul 1998 08:53:31 +0200

Que faire lorsque l'on a une ruche bourdonneuse ???


From: "transports pechavy" <transports.pechavy@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Réponse à Pierre pour le couvain Bourdonneux
Date: Thu, 20 Aug 1998 11:22:31 +0200

Le couvain de bourdons issu d'une ruche Bourdonneuse, c'est à dire d'une ruche trop longtemps orpheline dont les ouvrières se sont mis à pondre, doit être détruit.

Par contre, les ouvrières non-pondeuses doivent être récupérées afin de renforcer vos autres colonies (Cela semble être la meilleure solution vu l'avancement de la saison). Pour cela, on peut secouer la ruche à une distance d'une cinquantaine de mètres du rucher afin d'éliminer les pondeuses qui ne reviendront pas à la ruche remise en place avec quelques cadres. Le lendemain, on procède à la réunion des abeilles restantes avec une des ruches à renforcer (On utilise pour cela une des nombreuses méthodes présenté dans un manuel d'apiculture).

Mais peut-être quelqu'un procède-t-il plus simplement ?


retour au sommaire


Nourrissement hivernal

From: "Miguel Brichant" <m.brichant@ping.be>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: acide acétique
Date: Wed, 19 Aug 1998 23:14:28 +0200


Bonjour,
Etant débutant en apiculture, je me demande si cela fait une différence d'utiliser du vinaigre d'alcool à la place de l'acide acétique (qui est sensiblement plus cher) dans le nourissement d'hiver.
Merci de me répondre
--
Miguel

From: dmicolet@u-bourgogne.fr (Dominique Micollet)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: acide acétique
Date: 20 Aug 1998 07:48:25 GMT

A priori vinaigre = acide acetique (+-10%) + eau. Le litre d'acide acetique est peu etre plus cher, mais il n'est pas dilue. De plus, en France, le vinaigre est (etait ???) obligatoirement d'origine vinicole, et non de synthese.

Question de neophyte (c'est mon papa qui s'occupe des abeilles ...) :

Pourquoi met on de l'acide acetique dans le nourissement d'hiver ?

--
Cordialement

From: meylin@hol.fr (Pierre Meylinere)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: acide =?ISO-8859-1?Q?ac=E9tique?=
Date: Thu, 20 Aug 1998 21:47:37 +0000

Parcequ'il faut quatre fois plus d'enzymes dans l'intestin des abeilles pour que s'opère la réaction d'inversion de la saccharose à pH 7 qu'à pH 4,5 (Belin, ANERCEA 1993).

Réponse d'un tout aussi néophyte qui l'a trouvée dans l'excellent "Un rucher dans mon jardin" de J. Riondet :

J'ai aussi lu ailleurs que l'acidité limitait un peu les risques de nosemose.

--
Pierre

From: "Raymond MERLET" <raymond.merlet@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: acide acétique
Date: Thu, 20 Aug 1998 10:34:38 +0200

Voir aussi l'acide citrique, mais il doit être plus cher et vendu en sacs

From: "HERVE FRANCES" <herve.frances@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: nourissement
Date: Sun, 18 Oct 1998 18:52:49 +0200

Nourir les abeilles avec du sirop, a plusieurs inconveniant, tout d'abord, les abeilles sont obligées de le transformer de la meme manière que le nectar, ce qui représente une dépense d'énergie importante, la seconde en cette période plus fraiche, est le risque de diarrée .
Le mieux est de les nourir avec du sucre "candy" qui a l'avantage d'être un pain de sucre sous plastique et surtout il est solide, les abeilles n'ont qu'à le stocquer dans les alvéoles.

From: "fabien querci" <fquerci@club-internet.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: candy
Date: Tue, 20 Oct 1998 19:10:53 +0200

Bonjour,
N'étant que récemment venu à l'apiculture je voudrai savoir si il est possible de fabriquer du candy ou du nourissement pour l'hiver ? Je me situe en zone de montagne (900 m) et 3 de mes 5 ruches me semblent insufisament approvisionnées et n'ont d'ailleurs que très peu produit cette année.
Merci d'avance.
fquerci@club-internet.fr
Fabien.

From: "Pascal Lallement" <pascal.lallement@cea.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: candy
Date: Tue, 20 Oct 1998 20:00:47 +0200

Une recette de candi :

Prendre du sucre cristallisé fin
Mélanger dix parts de sucre avec une ou deux parts de miel liquide (le
chauffer s'il est solide)

Bon nourissement

From: "HP, Utilisateur autorisé" <@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: candy
Date: Wed, 21 Oct 1998 12:07:31 +0100

Bonjour
à votre altitude mieux vaut utiliser le candi. voici une recette. attention celu-ci est assez délicat à préparer.
sucre : 5 kg
eau : 0,9 litre
- faire bouillir l'eau
- noter sa température d'ébullition avec un thermomètre
- verser le sucre
- porter à ébullition : pour un candi mou laisser la température monter jusqu'à 15°C au dessus du point d'ébulliton
- laisser refroidir jusqu'à 50°C environ
- battre et mettre rapidement (avant que cela épaississe) en sacs de plastique de 1 kg (sacs congélation par exemple)
Toutefois je vous conseille d'acheter votre candi tout prêt.

Pour le sirop de nourissement c'est plus facile mais les abeilles ont plus de mal à le prendre l'hiver. Il est à utiliser plutôt si vous voulez stimuler la ponte au printemps.
sucre 1kg
eau 1 litre
- faire fondre le sucre dans l'eau en chauffant (un peu)
- ajouter au mélange refroidi 1 cuillère à soupe d'eau de javel pour 5 litres de sirop
- ajouter un verre à moutarde de vinaigre blanc pour 10 kg de sucre (cela fait descendre le ph à 4,5).
Là aussi vous pouvez trouver des sirops prêts à l'emploi qui se conservent, sont stables et très bien pris par les abeilles.

Salutations.

retour au sommaire


Nourrissement

From: <alisyl@infonie.be>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: abeille anorexique?
Date: 11 Sep 1998 20:40:32 GMT

Bonjour à tous ,

Je suis nouveau sur le site ainsi qu'en apiculture...Dans une de mes ruches, les abeilles ne mangent pas dans leur nourrisseur ,et ce au contraire de leurs voisines qui voraces auraient bien tendance à venir piller leur maigre réserve..

que faire?

merci, Roland Piette de
Dinant(B)

From: "Michel Groux" <mgroux@worldcom.ch>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: abeille anorexique?
Date: Sat, 12 Sep 1998 10:41:16 +0200

Bonjour,
A mon avis , il se peut que la colonie soit déjà suffisamment nourrie et bloquée par le sirop ou, plus grave,qu'elle soit en train de dépérir faute de Reine valable ou sous la pression des varroas il convient de contrôler :
La quantité de provision dans les cadres
La présence de couvain (œufs, larves et couvain operculé)
La qualité du couvain operculé.
En cas de doute par rapport à la qualité du couvain, vous devez en informer le contrôleur sanitaire de votre région.

Meilleures salutations

M.Groux

From: bmartin@biocell.fundp.ac.be (Benoit MARTIN)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: abeille anorexique?
Date: Mon, 14 Sep 1998 10:16:39 +0200

La varroase peut etre une cause de ce manque d'appetit de la colonie. Cependant comme le signale Mr Groux, il faut verifier la presence et l'etat du couvain, car il peut s'agir tout simplement d'une colonie orpheline. a cette epoque et vu le temps qu'il fait, cette colonie se laissera mourrir.
--
Benoit MARTIN
Email: bmartin@biocell.fundp.ac.be
retour au sommaire


Hausses en hiver
From: "Jean-Jacques Joseph" <joseph.pierre@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Hausse : Dessus ou ailleurs ?
Date: Sat, 22 Aug 1998 00:34:34 +0100

Je débute en apiculture. Pour cet hiver, dois-je laisser mes hausses sur mes ruches ou dans un autre endroit (local, ...) ? Et comment ?
Merci d'avance.

From: "BERGER" <BERGER.Claude@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Hausse : Dessus ou ailleurs ?
Date: 22 Aug 1998 20:28:32 GMT

tu doit enlever les hausses car sinon les abeilles doivent plus chauffer tu mets tes hausses dans un locale

From: "LaUrEnT" <laurent.l@bigfoot.comNOPUB>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Hausse : Dessus ou ailleurs ?
Date: Sun, 23 Aug 1998 23:35:14 +0200

Dans un local mais attention aux souris, et surtout aux fausses teignes qui pourraient ravager les cadres en très peu de temps.

Tu peux y mettre de la naphtaline.

From: "transports pechavy" <transports.pechavy@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Hausse : Dessus ou ailleurs ?
Date: Tue, 25 Aug 1998 10:21:40 +0200

Attention, il ne faut pas confondre la naphtaline (Antimites de plus en plus rare) très toxique et surtout peu volatile donc laissant beaucoup de résidus et fortement déconseillée contre la teigne (à moins de vouloir en manger dans le miel) et le Paradichlorobenzène (Antimites également, plus courant) qui lui peut être employé (moins de résidu) à condition qu'il soit pur (non-parfumé). Ce produit se trouve en grande surface. Le mieux est cependant le B 401 de SWARM (Magasins APICOLE) : aucun résidu, le miel doit resté pur !

From: "transports pechavy" <transports.pechavy@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Hausse : Dessus ou ailleurs ?
Date: Tue, 25 Aug 1998 10:03:40 +0200

Bonjour,
Après récolte, les cadres doivent être "léchés" par les abeilles pour qu'il ne reste plus de trace de miel (Ce qui ferait moisir les rayons). Si vous avez peu de ruches, le mieux est de les remettre sur les ruches quelques jours (Ne pas oubliez de traiter vos ruches contre le varroa).

Ensuite, il faut les enlever et les stocker en pile dans un local sec : attention, l'ennemi, c'est la fausse teigne. Ce papillon de nuit va pondre dans vos bâtisses et sa larve manger vos rayons. Pour éviter ça, plusieurs solutions : paradichlorobenzène au-dessus de la pile de hausses, Pulvérisation de B 401 sur les cadres, Mèches soufrées, ....
La meilleure est l'utilisation du B 401 : Ce produit est un produit biologique et vous n'avez aucun résidu ni dans la cire, ni dans le miel. Attention au paradichlorobenzène : il doit être pur et il laisserait des résidus. Bien aérer les hausses au printemps avant réutilisation.
François-Xavier.

From: "transports pechavy" <transports.pechavy@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Hausse : Dessus ou ailleurs ?
Date: Thu, 27 Aug 1998 09:43:28 +0200

>En quoi consiste le produit B 401 de Swarm (nature, présentation, condition d'utilisation,Š) ?
>--
>Benoit MARTIN
>Email: bmartin@biocell.fundp.ac.be

Ce produit est composé de bactéries (Lutte biologique). C'est un liquide vendu en flacon de plusieurs dimensions. Il se pulvérise dilué sur chaque face de chaque cadre avant rangement des hausses. La protection est assurée pour un an. On peut se le procurer chez tout les fournisseurs apicoles (Thomas, Lerouge, Etc). Pour les très grandes quantités de cadre, il existe des diffuseurs spéciaux avec récupération de l'excédent. Pour plus de renseignement, le site Web http://apiservices.com/swarm/b401_fr.htm

From: meylin@club-internet.fr (Pierre Meylinere)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Hausse : Dessus ou ailleurs ?
Date: Tue, 22 Sep 1998 19:36:55 +0100

J'ai lu chez nos amis US que la fausse teigne ne se mettait pas dans une hausse qui n'a jamais contenu ni couvain ni pollen (elle a besoin de proteines). Le professionnel qui affirmait cela expliquait d'ailleurs que c'était une des raisons pour lesquelles il utilisait des grilles à reine : avoir des hausses propres.

Quelqu'un peut il démentir ?

Ils indiquent aussi une recette - parait il - infaillible (quand on a évidement un nombre de hausses compatible) : passer les hausses au congélateur pendant 48h (ce qui tuerait les oeufs de fausse teigne) puis les enfermer dans des sacs poubelles parfaitement étanches.

pierre

From: Jacques Komorn <jacques.komorn@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Hausse : Dessus ou ailleurs ?
Date: Tue, 22 Sep 1998 13:32:14 -0400

Bonjour Pierre,
En réponse à ta question, j'affirme que la fausse teigne, la plus petite des deux espèces, celle qui ressemble à une petite mite et non celle qui porte un point rouge à la base des ailes, j'affirme, dis-je, que cette fausse teigne là occupe aussi bien des cadres propres sans pollen ni couvain et n'en ayant jamais contenu, même si elle préfère les cadres maron foncés qui ont abrité les larves. J'en ai fait la triste expérience la saison passée, malgré un traitement soigné au B 401...
J'ai entendu parler du truc du congélateur comme le seul efficace pour éradiquer la fausse teigne à ses trois stades de développement, oeuf, larve et teigne.
J'ai lu quelque part, mais c'est très brumeux, que l'on pouvait hiverner les hausses sur les ruches et que ça épargnait les attaques de teignes aux bâtisses.
Quelqu'un peut-il compléter sur ce point ?

Salut à tous, Jacques

From: cl.ivert@wanadoo.fr (Claude Ivert)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Hausse : Dessus ou ailleurs ?
Date: Thu, 24 Sep 1998 05:17:37 GMT

Bonjour,
hiverner les hausses sur les ruches est possible l'hiver, c'est le froid qui evite a la fausse teigne de se developper. avec un plateau couvre cadres pour eviter un grand volume a chauffer. une autre methode consiste à piler les hausses evec un grillage fin en bas et au dessus pour eviter aux souris de nicher dedans, et de stocker dehors .il faut laisser un courant d'air. Amicalement.
claude ivert Aix en Provence FRANCE
page apicole
http://perso.wanadoo.fr/cl.ivert

From: "Zette" <ferry@ese-metz.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: hausse
Date: Mon, 19 Oct 1998 12:40:47 +0100

cela fait peu de de temps que j'ai des abeilles et j'aimerais savoir quel est le risque si on laisse les hausses sur les ruches pendant l'hiver ?

merci
A+

From: "Raymond MERLET" <raymond.merlet@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: hausse
Date: Mon, 19 Oct 1998 23:01:03 +0200

Si tu es dans un pays un peu froid ou froid tes abeilles vont mourir de froid et de faim, car elles liquider les réserves en très peu de temps. A+

From: cl.ivert@wanadoo.fr (Claude Ivert)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: hausse
Date: Tue, 20 Oct 1998 05:18:36 GMT

Bonjour,
laisser une hausse sur la ruche donne un trop grand volume a chauffer, donc consommation des provisions et risque comme le dit Mr Merlet
A+
claude ivert Aix en Provence FRANCE
page apicole
http://perso.wanadoo.fr/cl.ivert

From: "HERVE FRANCES" <herve.frances@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: hausse
Date: Wed, 21 Oct 1998 18:44:48 +0200

En hiver, il ne faut surtout pas laisser les hausse car il y aurait une trop grande déperdition de chaleur

From: "JIC2" <jic2@psi.sncf.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: hausse
Date: 28 Oct 1998 17:22:39 GMT

La présence des hausses vides de miel pendant l'hivernage est à proscrire pour les raisons suiantes:
- elles créent un volume important difficile à chauffer la chaleur montant, la grappe d'abeille aura tendance à monter dans la hausse, avec la reine si vous ne mettez pas de grille à reine et sans dans le cas contraire. Or les nourritures sont dans le corps, elles se refroidiront et même si les abeilles descendent pour consommer, elles sefatigueront énormément. Il y a donc beaucoup de chances pour que la colonie meure de faim à coté des provisions.
- si la grappe reste dans le corps, les fausses teignes seront tranquilles pour se développer et ruiner tous les cadres,
- normalement vous avez dû mettre des lanières d'Apistan dans le corps de ruche dès la récolte pour lutter contre le varroa. Les émanations des lanières vont se répandre dans la hausse et polluer la cire des futures cellules à miel de consommation, ce qui formellement déconseillé et interdit la vente du miel.
Cette pratique était d'actualité il y a encore quelques années mais elle était un peu justifiée car on ne changeait jamais les cires du couvain qui devenait rapidement totalement obstrué par les peaux de nymphes et les batisses anarchiques. La hausse (la première) était souvent la soupape qui permettait au couvain de développer quand même. Mais maintenant, c'est chose révolue.


retour au sommaire


Débuter

From: "Lois Drapo" <loisdrapo@religions.com>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: se lancer dans l'apiculture
Date: Mon, 7 Sep 1998 19:38:40 +0200

Mesdames et Messieurs les apiculteurs,

Merci de répondre à ma petite question:

Je souhaite me lancer un jour dans l'apiculture. Puis-je me contenter d'un savoir purement livresque, ou est-il préférable de me faire "initier" par quelqu'un qui pratique déjà cette activité ?

Merci de vos réponses.

--
Loïs Drapo
loisdrapo@religions.com
"Pour tout ce qui est contre, contre tout ce qui est pour"

From: cl.ivert@wanadoo.fr (Claude Ivert)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: se lancer dans l'apiculture
Date: Tue, 08 Sep 1998 05:52:45 GMT

il faut les deux, et plusieurs livres et voir de nombreux apiculteurs.

amicalement
claude ivert Aix en Provence FRANCE
page apicole
http://perso.wanadoo.fr/cl.ivert

From: "Pascal Lallement" <pascal.lallement@cea.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: se lancer dans l'apiculture
Date: Tue, 8 Sep 1998 08:44:42 +0200

Bonjour,
La lecture est utile, mais en apiculture rien ne remplace l'expérience.
Dans chaque département existe un ou plusieurs regroupement des apiculteurs (syndicat). Ces structures organisent généralement des formation pour les débutants chaque printemps. Je vous conseil donc de chercher à prendre contact avec eux. C'est le meilleur moyen de progresser rapidement en bénéficier de l'expérience des autres.
Vous pouvez prendre contact avec les deux principaux regroupements de syndicats pour avoir l'adresse la plus proche de votre domicile.
http://www.apiservices.com/sna/index.htm
http://www.apiservices.com/unaf/index.htm

Bonne journée

--
Pascal Lallement
e-mail : pascal.lallement@i.am
Site Url : http://www.interlog.fr/pascal

From: "transports pechavy" <transports.pechavy@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: se lancer dans l'apiculture
Date: Tue, 8 Sep 1998 10:31:55 +0200

Bonjour,
Comme le dise les réponses précédentes, rien ne vaut l'expérience des autres. Les cours des ruchers écoles (Au printemps) peuvent être très profitable. Mais l'hiver est long, et les livres vous apporterons les bases indispensables : En apiculture, chacun (ou presque) à ses méthodes. Il est donc important d'avoir une multitude de source. Les ouvrages sont nombreux. Personnellement, j'ai beaucoup apprécié le "Guide de l'apiculteur" de J.M. PHILIPPE (Très complet) en vente dans les librairies apicoles et "L'apiculture telle que je l'aime et la pratique " de M. GATINEAU qui décrit une apiculture simple, humaine et respectueuse de l'abeille. Enfin, il
existe les revues qui nous informe sur le monde apicole en particulier sur la question sanitaire^(Citons la remarquable revue "La santé de l'abeille"). Attention cependant aux dérives : certaines revues deviennent des magazines touristiques ou l'abeille n'est pas toujours au premier rang.>

François-Xavier>

From: "Pascal Lallement" <pascal.lallement@cea.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: se lancer dans l'apiculture
Date: Tue, 8 Sep 1998 12:44:02 +0200

Pour compléter : J'ai beaucoup apprécié le livre de H. GUERRIAT "Être performant en apiculture" dont tu trouveras les références sur son excellent site http://users.skynet.be/apiculture/

Bonne lecture

Pascal

From: cardoso.a@mail.telepac.pt (Augusto Cardoso)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Comment débuter ?
Date: Sat, 24 Oct 1998 19:53:29 GMT

J'aimerais me lancer dans la production de miel (amateur s'entend...).
Quels ouvrages consulter pour connaître les bases de l'apiculture ?

Merci.

From: "Pascal Lallement" <pascal.lallement@cea.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Comment débuter ?
Date: Sun, 25 Oct 1998 08:29:27 +0100

Pour débuter en apiculture, il y a la théorie et la pratique...

Pour la théorie, je te conseil, entre autre, l'excellent ouvrage de H. GUERRIAT : "Etre performant en apiculture" dont tu trouveras une présentation à l'adresse suivante : http://users.skynet.be/apiculture/ rubrique livre

Pour la pratique, je te conseil de te reprocher de l'association d'Apiculteurs qui doit exister dans ton département. Elle organise sûrement des stages pratiques pour les débutants.
Ces associations sont regroupées dans deux grandes structures le SNA http://www.apiculture.com/sna/index.htm ou l’UNAF http://www.apiculture.com/unaf/index.htm

Pour avoir plus d’information, tu peux aussi consulter l’excellent site de G. Ratia http://www.apiculture.com/index_fr.htm

Bonne journée

--
Pascal Lallement

From: cl.ivert@wanadoo.fr (Claude Ivert)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Comment débuter ?
Date: Sun, 25 Oct 1998 15:58:53 GMT

Bonjour,
il y a beaucoup de literature sur l'apiculture, pour moi le meilleur c'est "l'apiculteur de Pierre Jean Prost" edition J.B BAILLIERE
Amicalement

From: <Gildas.Mobeche@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: devenir apiculteur
Date: 27 Oct 1998 17:20:20 GMT

Bonjour,
comment devient on apiculteur (etude, budget etc...) ???

From: "gso" <gso@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: devenir apiculteur
Date: Tue, 27 Oct 1998 21:02:06 +0100

bonsoir
il faut savoir avant tout si c'est pour l'amour des abeilles. je résume puisque celle représente 70 % des apiculteurs en france et dans ce cas il faut se situer entre 2 et 10 ruches a ce niveaux il ne faut pas espérer en vivre car l'apiculture coûte cher
quelques éléments:pour 10 RUCHES
10 ruches équipées des cires et nourrissoir 800*par 10= 8000fr
1 extracteur 2000
1 maturateur 100 kg 1000
1 ensemble pour desorpeculer 700
+ les équipements individuel et outillages 1500

cela fait a peut pres 13200 frs

Il faut au départ achète quelques essaims d'abeilles soit 400 fr l'un

mais la 1er chose a faire c'est une formation sur le sujet car il ne faut pas oublier que l'apiculture et un art et une science de plus il faut aussi goutter au piqûres. maintenant si c'est pour se lancer dans la grosse entreprise c'est a dire 400ruches ou plus la c'est un autre probleme quoi que l'on trouve des apiculteurs partants a la retraite et qui vendent leurs entreprises complète

a+ gso

From: "Raymond MERLET" <raymond.merlet@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: devenir apiculteur
Date: Tue, 27 Oct 1998 23:12:31 +0100

Il y a en France 98 % d'amateurs pour 2 % de professionnels ( + de 150 ruches ) mais les 2% produisent 50 % du tonnage en miel soit 15.000 tonnes. Ceci dit les pro. à mon avis ont besoin des amateurs pour faire avancer la machine.
A+

From: "HP, Utilisateur autorisé" <@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: devenir apiculteur
Date: Thu, 29 Oct 1998 11:48:24 +0100

slt
il faut s'assurer tout d'abord que l'approche des abeilles ne vous pose aucun problème. s'adresser à un apiculteur près de chez vous et demandez lui de faire une visite d'un rucher avec lui. si ok, bon courage pour la suite, la france est en sous production notoire.

From: "JIC2" <jic2@psi.sncf.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: [Débutant] Meilleure formation sur Paris ?
Date: 28 Oct 1998 17:25:22 GMT

Sans aucun doute, c'est l'école d'apiculture des Jardins du Luxembourg (qui dépend de la Société Centrale d'Apiculte).
Cours le samedi
S'incrire rapidement (cycle en cours)



retour au sommaire



Pied de page


Sommaire de la FAQ

 

Luc Tamisier