F.A.Q. de fr.rec.apiculture

Les ruches et les ruchers



Emplacement des ruches

From: "Baza" <baza43@hol.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: au fou !
Date: Fri, 1 May 1998 18:21:18 +0200

Les endroits autorisés pour disposer une ruche sont règlementés. cette règlementation précise les distances par rapport aux limites de propriétés, la taille des obstacles obligatoires au vol horizontal des abeilles etc...

l'idée général à respecter pour installer une ruche est la suivante : Les ruches sont construites avec une ouverture d'un seul coté, ouverture dotée d'une planchette horizontale, la planche de vol. Les abeilles l'utilisent pour décoller et atterrir.
à la sortie de la ruche, les abeilles butineuses partent droit devant elles en montant, puis changent de cap en fonction de leur but. Ceci crée devant la ruche une sorte de couloir de vol au sens de l'aéronautique . Tandis que les butineuses emprunte ce couloir de vol (à l'aller et au retour), des abeilles soldats, installées sur la planche de vol, surveillent le couloir de vol : l'apparition d'un humain dans le couloir de vol provoque une attaque en règle des abeilles soldats qui l'interprètent
comme une agression.
La sécurité des personnes est assurée si il n'est pas possible de traverser par hazard le couloir de vol : pour celà plusieurs méthodes, dont toutes visent à obliger les abeilles à avoir un couloir de vol quasi vertical : planche de vol placé devant un obstacle : palissade, arbre, etc ...

La règlementation est très précise à ce sujet, et ton patron ne peut pas disposer sa ruche n'importe comment.

Bonne chance, tiens nous au courant.


From: "Packard Bell" <Jean.Felix2@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Des ruches chez moi?
Date: 26 May 1998 10:06:21 GMT

Je souhaiterai avoir une a deux ruches chez moi . comment faut t'il s'y prendre?
Y a t'il une réglementation?
Jean Felix.

From: "LaUrEnT" <laurent.l@bigfoot.nospam.com>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Des ruches chez moi?
Date: Tue, 26 May 1998 19:06:23 +0200


Le mieux est d'aller voir un apiculteur proche de chez vous, il y a certaines reglementations, cela depend de l'emplacement de votre rucher.

Il faut aussi declarer vos ruches a votre direction des services vétérinaires

Laurent - LIMOGES FRANCE
Retour anti spam
laurent.l@bigfoot.com

From: Pierre Meylinere <meylin@hol.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Probleme de voisinage
Date: Fri, 05 Jun 1998 22:18:54 +0000

JAG wrote:

> Quelqu'un a-t-il entendu parler d'un probleme de voisinage?
> C'est à dire une personne qui s'installe à cote d'un rucher (achat de maison), et demande la suppression dudit rucher, bien que celui-ci existe depuis de nombreuses années.


Voici ce que dit le Code Rural sur l'emplacement des ruchers :

ART.206.- Les préfets déterminent, après avis des conseils généraux, la distance à observer entre les ruches d'abeilles et les propriétés voisines ou la voie publique, sauf en tous cas l'action en dommage s'il y a lieu.

ART.207.- Les maires prescrivent aux propriétaires de ruches toutes les mesures qui peuvent assurer la sécurité des personnes, des animaux, et aussi la préservation des récoltes et des fruits. A défaut de l'arrêté préfectoral prévu par l'article précédent, les maires déterminent à quelle distance des habitations, des routes, des voies publiques, les ruchers découverts doivent être établis. Toutefois, ne sont assujettis à aucune prescription de distance les ruches isolées des propriétés voisines ou des chemins publics par un mur, une palissade en planches jointes, une haie vive ou sèche, sans solution de continuité.
Ces clôtures doivent avoir une hauteur de 2 mètres au dessus du sol et s'étendre sur au moins 2 mètres de chaque côté de la ruche.


En résumé : soit vous vérifiez en mairie, en préfecture ou auprès de votre syndicat apicole quelles sont les distances à observer chez vous, soit vous construisez une clôture.

En admettant que vous respectiez la règlementation applicable, votre voisin pourrait toujours vous poursuivre, si il démontrait que vos abeilles lui causent un trouble de voisinage anormal. Par exemple s'il était régulièrement piqué. Mais les tribunaux sont assez réticents à satisfaire ces nouveaux "rurbains" qui débarquent et veulent policer la campagne : le guignolo qui avait attaqué son voisin pour qu'il empèche son coq de le reveiller le matin a perdu son procès...


Pierre

From: Bernard Bandiera <bernard.bandiera@hol.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Probleme de voisinage
Date: Fri, 05 Jun 1998 22:37:25 +0200

Bonsoir.

Je peux, pour apporter de l'eau à votre moulin, vous faire part de ma petite expérience...

Je ne suis pas apiculteur, mais je crois savoir que l'abeille n'est pas un insecte agressif. J'ai, sur ma terrasse, deux énormes lavandes, et c'est un plaisir de la voir envahie, chaque été, par des butineuses que j'approche , je n'ai jamais été piqué, mes enfants non plus ; lorsqu'une d'entre elles se perd sur la vitre de la cuisine, je la "reconduis" vers l'extérieur : là, de même, sans jamais de piqure. De là à penser qu'un peu de compréhension et de bonne volonté suffit à vivre en paix avec ses voisins, fussent-ils apiculteurs...

Cordialement,
B. Bandiera.


From: "Gilles PERRIN" <gypaete@club-internet.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Inutile de tondre près des ruches
Date: Sun, 24 May 1998 15:26:55 +0200

Les poules et les abeilles font bon ménage. Le rucher est parfaitement propre en permanence et nettoyé de tous ses cadavres ce qui limite sûrement la propagation des maladies. Depuis 3 hivers, je perd une ruche par an mais ces pertes semblent beaucoup moins élevées que chez bon nombre d'autres apiculteurs de la Dordogne

From: meylin@club-internet.fr (Pierre Meylinere)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Que Choisir contre l'apiculture
Followup-To: fr.rec.apiculture
Date: Thu, 26 Nov 1998 21:00:29 +0100

Extrait du courier des lecteurs de Que Choisir décembre 98

Voisinage
«Des abeilles envahissantes.»

Chaque été, mon jardin est envahi par les abeilles des ruches de mon voisin. A plusieurs reprises j'ai écrit au maire de ma commune ...qui m'a répondu que les abeilles ne piquaient pas ! Or, quelqu'un est venu chez moi pour faire des travaux : cette personne a été piquée et a du être hospitalisée, puis opérée. De même, une de mes amies, particulièrement allergique aux piqûres d'abeilles, ne veut plus venir chez moi. Puis-je exiger de mon voisin qu'il enlève ses ruches ?
Gaëlle Alban, Rueil-Malmaison (92)

Réponse de QC Vous pouvez exiger l'enlèvement des ruches de votre voisin pour trouble anormal de voisinage, qu'il respecte ou non les distances minimales d'implantation (...). Vous devez donc saisir le tribunal d'instance dont votre domicile dépend et assigner à l'audience votre adversaire (...).

==============================================

Ca m'a énervé alors je leur ai écrit :



Dans votre numéro de décembre, vous avez donné un très mauvais conseil à une lectrice de Rueil qui se plaignait des abeilles de son voisin, en lui suggérant "d'exiger l'enlèvement des ruches pour trouble anormal de voisinage... de saisir le tribunal d'instance... etc."
Vous pensez bien que la simple présence d'abeilles, pas plus que celle des coqs qui chantent, ne peut pas constituer, en soi un trouble anormal. Comme l'a justement constaté le maire de Rueil, les abeilles ne rentrent pas dans les habitations et ne piquent que si elles sont agressées, si on s'intéresse de près à leurs ruches ou dans des
circonstances très particulières et rares. Votre lectrice, qui ne fait état que d'une piqûre survenue à une personne sans lien avec elle et qui n'a pas porté plainte, aura beaucoup de mal à établir le caractère anormal du trouble dont elle se plaint. Elle devra aussi démontrer que cette fameuse piqûre venait bien d'une abeille (et non pas d'un frelon ou d'une guêpe - dont les attaques sont, elles, bien réelles) et que cette abeille était domiciliée dans la ruche de son voisin. Quant à la gène causée à une de ses amies, particulièrement allergique et qui ne veut plus venir chez cette dame, songez qu'une abeille a un rayon d'action de plus de 2 km. Si tous les amis de personnes allergiques aux piqûres d'abeilles pouvaient obtenir l'enlèvement des ruches qui les "menacent", il n'en resterait plus beaucoup !

Je crois donc que cette personne sera déboutée par le tribunal et je l'espère bien. Que votre journal encourage ses lecteurs à régler ses relations de voisinage en encombrant les tribunaux avec des litiges à trois sous, passe encore : c'est une certaine vision du consumérisme qui doit sûrement correspondre aux attentes d'une partie de votre lectorat. Mais Que Choisir devrait savoir que l'apiculture en France a déjà suffisamment de problèmes avec les parasites, les insecticides et le
miel importé pour ne pas en rajouter.

Il ne s'agit pas de défendre les intérêts des apiculteurs mais une espèce animale indispensable à la pollinisation. Le jour ou la justice donnera largement suite à ce type de récrimination, ces "rurbains" se demanderont pourquoi leurs jardins, bien dégagés d'abeilles, ne donnent plus de fruits. A qui leur conseillerez vous alors de faire un procès ?

Veuillez agréer


Ils n'ont pas d'email mais leur fax est le 01 43 48 44 35

From: Joel Frey <jfrey@easynet.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: Que Choisir contre l'apiculture
Date: Thu, 26 Nov 1998 22:16:44 +0100

Bonsoir,
j'ai lu l'article, car abonné à la revue j'ai voulu répondre, puis j'ai pensé que l'auteur devait habiter dans un appartement d'une ville. Il n'a jamais rencontré une abeille de sa vie, ni une poule, ni une vache.......
il est à plaindre!!!, et je ne veux pas lui répondre car la loi est pour nous (les apiculteurs en règle ), mais un tribunal ne condamnera pas le plaignant (voir arrêt de la Cour de Cassation)
Joël

From: "Roger LEDIG" <roger.ledig@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: problèmes de voisinage
Date: Sat, 28 Nov 1998 09:21:36 +0100

il y toujours existé des litiges de ce genre un peu partout en France.

L'apiculteur ne sort pas toujours gagnant !

J'en connais un très agé maintenant qui a du passer durant plusieurs années par les procédures compliqués et couteuses pour avoir gain de cause.
On peux bien respecter les règlements à la lettre. Cela ne suffit pas toujours. Il faut aller au dela, dans le cas précis si les gens discutaient entre eux tout irait plus simplement.
Il faudrait qu'ils découvrent la raison de la présence constante de nombreuse abeilles dans le jardin du voisin.
Si c'est dans le cadre d'un vol de départ, il faudra monter un obstacle pour obligé les abeilles à monter.
Si c'est le voisin lui même qui les attirent plus que normal, c'est à lui de règler son problème. Le dialogue est toujours nécéssaire et c'est bien moins stressant que le reste.

Les journaliste sont des fois un peu con.

From: "ErwanB" <erwanb01@infonie.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: problèmes de voisinage
Date: Sun, 29 Nov 1998 01:57:18 +0100

Je suis un peu d'accord avec cette remarque, tout peu s'arranger en n'en discutant.
Néanmoins, il se peu que ce soient belle et bien ses abeilles qui causent le problème...

A ce titre, j'ai une annecdote, dont je ne suis pas très fière, et pourtant elle s'est bien terminé, pour moi.

Pour cause d'absence forcée et de longue durée, j'avais confié la miellée à un collègue. L'avenir m'apprit qu'il avait le verbe plus parlant que les réelles compétence. Un beau jour d'été, bien orageux, comme il sait en faire, mon apprenti savant s'est lancé dans l'aventure. Les abeilles n'ont fait ni une ni deux, excitées par ses gestes maladroits et peut-être aussi paniqués, se sont ruées sur absoluement tout ce qui pouvait bouger dans le patelin.

Bilan : un poulaillé quasi exterminé, un centre équestre avec des chevaux couverts de piqures, des voisins ressemblant plus aux personnages de Lucky Luke ( Oreilles en chou-fleurs et Nez de boxeurs ), etc...

Mon retour en catastrophe, quelques heures plus tard à vu la succession de plaintes dans tous les sens. J'ai pris mon courrage à deux mains et j'ai été voir absolument tout le monde dans le village. en m'excusant de tout mon coeur.

Le pire, c'est qu'en explicant la situation, j'ai rencontré des habitants que je ne cooyait jamais auparavant, qui sont même maintenant des amis. Au cours de mes explications, j'ai du expliquer le monde des abeilles, leurs bienfaits pour la nature, pour leur jardin, et finalement j'ai même fait la visite guidée de mon rucher.

Cela m'aura coûté une bonne honte sur le moment, quelques 3 kilos de miel, et plusieurs embuscades alcooliques.

Moralité, rien de tel que le dialogue, et tout fini par s'arranger.
La peur vient de la méconnaissance.

Alors, ce journaliste a écrit un article qui génèrera, peut-être, quelques conflits de voisinnage, qu'il faudra régler, au cas par cas, comme j'ai pu le faire.

En espérant, que ce témoignage dénoue des situation un peu conpliquées,

@+, Erwan.




retour au sommaire


Plan de ruche

Subject: nouveau venu cherche renseignements
Date: Sun, 19 Apr 1998 12:01:44 +0200

Bonjour,
Je compte debuter dans l'apiculture (1 ou 2 ruches). Qui dois contacter en Ardeche ou dans la Drome. J'ai l'intention de me fabriquer moi meme ma ruche. Ou puis trouver un plan ?

Merci pour tout.


Bonsoir,

pour avoir des renseignements sur les associations d'apiculteurs contacte les Directions des Services Vétérinaire :
par exemple pour la Drome : 04 75 82 17 60

Ils sont en contacte avec les différentes asociations d'apiculteurs qui pouront t'aider.

Pour avoir des plans de ruches : regarde sur http://www.apiculture.com/goodies/plans_ruches.htm

A bientôt sur ce forum.

Pascal
(Gard Rhôdanien : 9 dadants 10c)

From: badel <badel@engref.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: ruche : fabrique ou achat
Date: Wed, 28 Oct 1998 15:35:54 +0100

je voudrais me lancer. pour commencer, une seule ruche. J'ai un plan pour en construire une. Est ce que cela vaut le coup ? quel est l'infleunce de la nature du bois (exemple : le cedre degage une forte odeur) sur les abeille. Bois a eviter ??? quel protection pour le bois de la ruche (peinture, lazure, rien ...???)

Finalement, une ruche toute faite n'est elle pas la mailleure des solutions ?

Merci

Eric

From: meylin@club-internet.fr (Pierre Meylinere)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: ruche : fabrique ou achat
Date: Thu, 29 Oct 1998 17:43:27 +0100

J'ai sous les yeux un catalogue : le premier prix des ruches à monter est de 334 F, montées 379 F.

Pour ce prix là, j'aurais du mal à me procurer le bois nécessaire...

Amha, cela vaut le coup si on menuise bien, si on a du bois sous la main ou si on veut réaliser un modèle particulièrement sophistiqué.

pierre


Message-ID: <36393516.A30DEB66@sympatico.ca>
From: honey.road@sympatico.ca
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: ruche : fabrique ou achat

Ici, au Canada, nous utilise le cedre pour le "bottom Board", le bas du ruche acause que l'eau peux s'acumuler ici, . Les boite sont fais d'epinette, je n'ai jamais attendu d'une boite faite en cedre. Si tu veux, fait une visite chez mon site. http"//www3.sympatico.ca/honey.road. C'est en anglais, mais j'ai des photo de mes ruche.

Allen Banks

From: cl.ivert@wanadoo.fr (Claude Ivert)
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: ruche : fabrique ou achat
Date: Fri, 30 Oct 1998 20:05:40 GMT

Bonjour,
Pour commencer, je pense qu'il est souhaitable de rencontrer un apiculteur de votre région, et de lui acheter une ruche complète, (avec une hausse) prête à faire du miel la première année.(ça encourage)Il faut l'acheté au printemps. Avec l'apiculteur vendeur vous aurez un maximum d'informations pour bien débuter .
claude ivert Aix en Provence FRANCE
page apicole
http://perso.wanadoo.fr/cl.ivert


retour au sommaire



Type de ruche

From: "Gérard WURTZ" <Gerard.wurtz@wanadoo.fr>
Newsgroups: fr.rec.apiculture
Subject: Re: ruche Patchke
Date: 7 Jun 1998 17:19:50 GMT


Benoit MARTIN <bmartin@biocell.fundp.ac.be> a écrit dans l'article
> "Gérard WURTZ" <Gerard.wurtz@wanadoo.fr> wrote (écrivait) :
>
> > Je désire correspondre avec des apiculteurs utilisant les ruches type"Patschke"
> > A bientot Merci
>
>
> Quelles sont les caractéristiques (dimension, conduite,) de ce type de ruche ?
>
c'est une ruche monbloc 0 double paroies de 20 cadres (10 dans la Hausse, 10 dans le corps).Elle est soutout destinée à la transhumance. le travail se fait par l'arrière. Elle comporte 2 cadres à batir. Son rendement est plutôt bon, mais elle donne beacoup de travail.
Email: Gerard.wurtz@wanadoo.fr


retour au sommaire

Pied de page


Sommaire de la FAQ

 

Luc Tamisier